Aller à la page d'accueil Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au plan du site

Somme 1916 : des paysages ordinaires extra-ordinaires

Jean-Pierre Gilson, artiste photographe compiégnois, a passé plus de deux années à arpenter le département de la Somme pour s'imprégner des paysages où s'est déroulée la bataille de la Somme, du 1er juillet au 18 novembre 1916. Sous son regard et son objectif, les sites de commémoration, les vestiges de fortification, les cimetières militaires se réinventent en lieux étonnants et détonnants. Interview.
 

- Pourquoi avoir réalisé ce livre ?
J'ai voulu en temps de paix faire un travail sur la guerre. J'ai plus parlé de la Somme que de la bataille. Ce livre est un prétexte pour découvrir ce département. Je me suis réapproprié ses paysages en pensant à ceux qui y étaient morts. J'ai essayé de faire des paysages extraordinaires de lieux devenus ordinaires pour les habitants.
 
- Comment avez-vous travaillé ?
Ce livre m'a demandé 2 ans de travail. J'ai parcouru les champs de bataille, surtout la partie évoquée par Blaise Cendrar que j'avais lu. J'ai effectué un repérage l'hiver. Pendant la guerre tout était un peu cassé avec les bombardements. L'hiver ressemble à cette période de paysage dévasté.
J'ai l'habitude de me lever de bonne heure pour aller voir les animaux en forêt de Compiègne où j'habite. C'est cela dailleurs qui m'a donné un jour l'envie de me lancer dans la photo.
Je partais de Compiègne à 6h du matin, pour arriver au lever du jour et avoir la bonne lumière. En plus, le matin dans la Somme il y a de la rosée qui donne de la brillance, de l'éclat aux photos. Je regarde la météo deux jours avant. S'il a plu la veille, il y aura la brume que j'espère Mais parfois il y en a tellement que je suis obligé d'attendre qu'elle se dissipe.
 
Pourquoi avez-vous choisi le noir et blanc ?
Car il souligne le côté graphique des tombes et les courbes des paysages. Il suggère aussi les fantômes des soldats anglais qui se promènent peut-être encore dans notre imagination et dans celle des nombreux visiteurs.
 
Propos recueillis par Isabelle de Wazières
 

Le livre

« Somme 1916 » : une soixantaine de photographies légendées par Florie Dournel, historienne, avec une préface en français et en anglais de William Boyd, auteur anglais international. Editions Loco. 96 pages. 32 euros.
 

L'expo

L'exposition photographique "Les paysages de la Grande Guerre de la Somme vus par Jean-Pierre Gilson", autre série de photos sur le même thème, est ouverte au public dans le hall du siège de la région Hauts-de-France, 151 avenue du Président Hoover à Lille, de 8h à 18h jusqu'au 4 août 2016.

 

 

À la une

Somme 1916 : des paysages ordinaires extra-ordinaires

Ouvert aux écoles primaires, collèges et lycées de toute la France, le prix Sadlier Stokes récompense des projets en lien avec la participation de l’Australie à la Première Guerre mondiale. Inscriptions jusqu'au 16 mars 2018.

Lire la suite
Les champs de bataille de la Première Guerre mondiale au nord de la France et en Belgique furent le théâtre d’un engagement australien fait de triomphes et de défaites, infligeant de très lourdes pertes à cette jeune nation mais lui donnant aussi à jouer un rôle exceptionnel dans l’Histoire. Le chemin de mémoire australien le long du Front occidental rend hommage à leur sacrifice.
Lire la suite