Aller à la page d'accueil Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au plan du site

Anzac Day, se souvenir 100 ans après

anzac-day
crédit photo : C.Garry
Chaque année, les cérémonies de l'ANZAC Day le 25 avril rendent hommage aux soldats australiens et néo-zélandais tombés pendant la Grande Guerre pour défendre la liberté. 100 ans après, l’émotion demeure intacte.

25 avril 1915, dans la péninsule de Gallipoli en Turquie. Le Corps d’armée australien et néo-zélandais connu sous le nom d’ANZAC, Australian and New Zealand Army Corps, débarque au lever du jour. L’objectif est de briser le blocus de la Russie par l’Empire Ottoman, allié de l’empire d’Autriche-Hongrie et de l’Allemagne, et d’avancer sur Istanbul. Cependant, la progression des alliés est rapidement arrêtée par les Turcs et s’ensuit une guerre de position sanglante de 8 mois avant que la décision ne soit prise, en novembre 1915, d’évacuer toutes les forces de Gallipoli.

Au total, 8 709 soldats de l’Anzac périssent et 19 441 sont blessés. Cette défaite marquera à jamais les toutes jeunes nations que sont l’Australie et la Nouvelle-Zélande, respectivement devenues autonomes en 1901 et 1907 (mais demeurant toutefois dominions de l'Empire britannique). Les Anzacs y acquièrent une réputation d’audace, de bravoure et de camaraderie. Beaucoup considèrent que c’est l’identité nationale australienne qui naît avec cette bataille. En 1921, le gouvernement australien décide de commémorer ce sacrifice majeur en instituant le 25 avril comme journée nationale.

Le sacrifice australien dans la Somme

25 avril 1918, à Villers-Bretonneux dans la Somme. Après d’intenses combats, la Brigade australienne n°13 du général Glasgow basée au sud de la ville et la Brigade n°15 du général Elliott partie du nord de Villers repoussent les Allemands et se rejoignent. Hasard du calendrier, Villers-Bretonneux est libérée le jour anniversaire de la défaite de Gallipoli. Cette bataille sera considérée comme décisive, mettant fin à l’offensive allemande lancée en mars et évitant la prise d’Amiens par l’armée allemande.

1 200 soldats de l’Anzac périssent. La bravoure de l’armée australienne s’illustrera encore à de nombreuses reprises dans la Somme. Ainsi le général australien Monash mènera à la victoire ses troupes le 4 juillet 1918 à la bataille de Le Hamel où se dresse aujourd’hui un mémorial. Pozières sera également libérée par la 1ère division australienne dont certains des soldats revenaient de Gallipoli.
Au Mont Saint-Quentin (petite commune rattachée en 1962 à Péronne), une poignée de soldats australiens réussiront le 1er septembre 1918 à prendre une des plus importantes positions défensives allemandes et à libérer Péronne. Et ce sont aussi les Australiens qui abattront le célèbre Baron Rouge, as de l’aviation, au-dessus de Corbie (à noter toutefois que d'autres hypothèses attribuent ce fait d'arme aux Canadiens).

Un hommage indéfectible

Alors que le pays comptait moins de 5 millions d’habitants, ce sont près de 422 000 soldats volontaires australiens qui sont venus combattre à l’autre bout du monde pour défendre la liberté. Si des cérémonies commémoratives se déroulerent dans toutes les villes d’Australie et dans différents lieux symboliques dans le monde, le sacrifice des soldats de l’ANZAC est également honoré chaque année le 25 avril au mémorial de Villers-Bretonneux lors d’une cérémonie dite du « Dawn Service » avant le lever du jour.

Le site est ouvert dès 2H du matin pour une cérémonie officielle à 5H30 afin de rendre hommage aux 11 000 soldats australiens morts pendant la Grande Guerre et dont les noms figurent sur le mémorial. Chaque année, cette cérémonie émouvante continue de marquer les esprits et la mémoire collective. Ceci pour que les générations actuelles et futures puissent encore dire, à l’instar de ce que l’on peut toujours lire sur les murs de l’école Victoria de Villers Bretonneux : « Never forget Australia », « N’oublions jamais l’Australie ».