Aller à la page d'accueil Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au plan du site

La Tour d’Ulster et le Mill road cemetery

La Tour d’Ulster et le Mill road cemetery

Retourner à la carte
Vic et Dian Puik HEADER
La Tour d’Ulster et le Mill road cemetery

Thiepval tour ulster ILLUSTR©Nicolas Bryant
Le secteur de Thiepval est conquis par les troupes allemandes dès 1914, qui fortifient la zone. Le 1er juillet 1916 à 7h30, les troupes britanniques de la 36e Division britannique (Ulster), dont le secteur opérationnel s’étendait depuis la lisière du bois de Thiepval jusqu’au village de Hamel, partent à l’assaut et se heurtent violemment aux positions germaniques.
La division parvint à progresser et à saisir une position clé allemande appelée “la Redoute des Souabes”. La division atteint le point le plus au nord de la route de Bapaume. Ce fut la seule unité à avoir atteint son objectif le 1er juillet.

Mais les troupes irlandaises se heurtent ensuite à leur deuxième ligne, attaqués par devant et sur les flancs, pris sous le feu du barrage roulant de l’artillerie britannique et sous les mitrailleuses allemandes dont les servants venaient de sortir des abris souterrains de la Redoute des Souabes. La position, intenable, oblige les troupes à reculer jusqu’à la ligne de front initiale. Lors du repli, les pertes enregistrées sont lourdes. Environ un homme sur quatre, soit plus de 5 000 hommes ont été tués, blessés, portés disparus ou faits prisonniers. Le secteur est finalement conquis le 26 septembre 1916, par la 18e Division.
 

Le Mill road cemetery

Après le repli allemand derrière la ligne Hindenburg au printemps 1917, l’armée britannique érige le Mill Road Cemetery. À l'armistice, il compte 260 sépultures, auxquelles sont ajoutées des corps de combattants retrouvés sur le champ de bataille ou issus de petits cimetières provisoires. Aménagé par Sir Herbert Baker dans les années 1920, de légers mouvements de terrain ont rendu la surface instable devant la croix du sacrifice - une conséquence des combats qui ont bouleversé le sol et de l’aménagement défensif allemand sous-terrain très poussé. Un parti-pris esthétique singulier a été développé. Aujourd’hui, le cimetière abrite les corps de 1 304 combattants de la Première Guerre mondiale, dont 67,5% ne sont pas identifiés.

Tour d’Ulster

À l’endroit où les hommes d’Ulster se sont battus et ont trouvé la mort se dresse aujourd’hui un mémorial. La Tour d’Ulster également appelée Tour de Belfast ou Tour Hélène est une copie d’une tour du parc de Clandeboye en Irlande, là où l’Ulster Division s’était entrainée. Erigée en 1921 grâce à une souscription publique, cette tour de style gothique troubadour est un mémorial à la mémoire des soldats des bataillons d’Ulster (Royal Irish Fusiliers, Inniskilling Fusiliers, Royal Irish Rifles) qui ont combattu ici en particulier le 1er juillet 1916. Dans le parc, une plaque fut apposée par le “Royal Irish Rangers” à la mémoire des soldats de la 36ème division (Irlande) et des 9 décorés de la Victoria Cross (plus haute distinction militaire britannique), notamment le soldat de deuxième classe Robert Quigg, originaire de Bushmills, qui parcourut le no man’s land à la recherche de son officier, Sir Harry Macnaghten. Au fond du parc, un portillon donne accès au petit mémorial à la mémoire des Irlandais de l’Institution d’Orange, inauguré en 1994.

La Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE) du site

Le site du Mill road cemetery fait partie des 11 sites de la Somme candidats à l'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il se distingue par une série de stèles disposées horizontalement, lui conférant une originalité  architecturale. Cette disposition souligne l’adaptation nécessaire du gestionnaire à la topographie. Le nombre important de stèles non-identifiées marque la brutalisation faite au corps pendant la bataille de la Somme.

 

La mémoire vivante

Le tourisme de mémoire s’est développé sur le site du Mill road cemetery, tant pour les combattants qui y sont inhumés, que pour ses spécificités esthétiques, ou pour sa proximité avec la Tour d’Ulster - le premier mémorial érigé sur le front occidental en 1921 par souscription - qui rend hommage aux combattants de la 36e Division de l’Ulster.

En pratique

  • Ouvert du mardi au dimanche du 1er mars au 30 novembre, de  10h à 17h et  de 10h à 18h du 1er mai au 30 septembre
  • Entrée gratuite
  • Route de Saint-Pierre-Divion 80300 Thiepval
  • Tél +33 (0) 3 22 74 81 11 | + 33 (0) 3 22 74 87 14
  • sommeassociation@btconnect.com
  • www.irishsoldier.org

Longitude 2.676674 | Latitude 50.067159