Aller à la page d'accueil Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au plan du site

Le Musée Somme 1916

Le Musée Somme 1916

Retourner à la carte
Galerie des héros au Musée Somme 1916

La Galerie des héros du Musée Somme 1916. © Musée Somme 1916

Le Musée Somme 1916

Albert

Durant le premier conflit mondial, Albert subit d’effroyables destructions matérielles. Occupée en 1914 puis évacuée après la bataille de la Marne, elle fut l’objet d’incessants bombardements. Durant la bataille de la Somme, la ville devint alors un centre d’intenses activités militaires (états majors, cantonnements, dépôts de matériel et de munitions, hôpitaux…). Après sa reprise par les allemands en mars 1918, puis par les britanniques en août, la ville n’était plus qu’un vaste champ de ruines.
La ville entière est reconstruite. 260 façades de maisons témoignent de l’Art-Déco arrivé à son apogée dans les années 1920-1930. La Basilique Notre Dame de Brebières est l’élément architectural le plus spectaculaire de la ville d’Albert et surprend le visiteur par ses dimensions, son compromis stylistique et la richesse de son ornementation.
Construite en 1885-1897 par l’architecte Edmond Duthoit, véritable bijou architectural de style néo-byzantin, baptisée “Lourdes du Nord”, celle-ci offre un sanctuaire digne de l’ancienneté du pèlerinage dont l’origine remonte au XIe siècle. Elle n’est hélas pas épargnée par la 1ère guerre mondiale ; son dôme est touché le 15 janvier 1915 par l‘un des obus lancés sur l‘édifice, qui
incline à l’horizontal la statue de “Marie à l’enfant Jésus”, sculptée par Albert Roze. Une légende naît de cette “Vierge Penchée” qui prédit que « La guerre finira quand la Vierge tombera »....
L’armée allemande occupe la ville au printemps 1918. Les britanniques bombardent la Basilique afin d'empêcher l'ennemi d'utiliser la tour comme poste d'observation. La statue s'écroule...La Basilique est fidèlement reconstruite selon son plan d'origine par Louis Duthoit, qui n'est autre que le fils de l'architecte Edmont Duthoit.

Musée Somme 1916

À travers un souterrain de 250 mètres de long et à 10 mètres de profondeur, le visiteur plonge à la découverte de la vie des soldats dans les tranchées.Ce souterrain est daté du XIIIème siècle ; il a été réaménagé en abris anti-aériens en 1938 pour la population civile. De remarquables mises en scène grandeur nature vous surprennent dans une ambiance héroïque et terrible, avec un réalisme saisissant, permettant de comprendre la dure vie de nos aïeux. Dans ces tranchées reconstituées, vous découvrirez l’affrontement à l’ennemi, et aussi la boue, le froid, le gel, les nuits sans sommeil auxquelles s’ajoutent les problèmes d’hygiène : le combattant des tranchées doit souvent faire la chasse aux poux, aux puces, aux rats attirés par les cadavres…
 La muséographie vise à donner du sens, susciter l’émotion, restituer la dimension humaine de l’histoire et sa tension dramatique à travers de riches collections d’objets, du matériel, des armes, des souvenirs militaires ou personnels des soldats des principales nations en guerre. Avant de quitter le souterrain, une ambiance de son et lumière, où l’on s’imagine parcourir une tranchée en pleine nuit sous les tirs d’artillerie…

 

 

Thierry Gourlin
Thierry Gourlin, Directeur du Musée 1916 ©comdesimages.com

Notre musée donne une vision très émouvante et réaliste de la vie des soldats dans les tranchées lors de la bataille de la Somme de 1916, grâce à des alcôves où sont reconstituées des scènes de la vie quotidienne : un abri irlandais, un poste de secours, une alerte au gaz… La visite se termine par la “galerie des héros”, dédiée à neuf hommes et femmes s’étant distingués pendant la Grande Guerre parmi lesquels : George Butterworth, compositeur anglais à la carrière prometteuse, avait à peine 31 ans le jour de sa mort, le 5 août 1916 ; John Mc Crae, médecin soldat et poète canadien ayant écrit à Ypres le poème In Flanders Fields, à l’origine du symbole du coquelicot ; Berthe Mouchette, peintre et professeur d’art française, elle participe aux actions de reconstruction du village de Dernancourt.

En pratique

  • Ouvert tous les jours de fin janvier à mi décembre de 9h à 18h
  • Tarifs : Adultes : 6.50 € Enfants : 4.00 € (gratuit pour les moins de 6 ans) - Scolaire : 3.40€ (4.40€ avec le cahier pédagogique)
  • Adresse : Rue Anicet Godin 80300 Albert
  • Téléphone : +33 (0) 3 22 75 16 17
  • Email : musee@somme1916.org
  • Internet : www.musee-somme-1916.eu