Aller à la page d'accueil Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au plan du site

Cimetières & sépultures

La Somme regroupe 410 cimetières du commonwealth, 13 nécropoles allemandes et 20 nécropoles françaises.

Plusieurs raisons expliquent qu’il y ait un plus grand nombre de cimetières du Commonwealth que de nécropoles françaises ou allemandes : après 1915, il n’y a pas eu de rapatriement des corps des soldats britanniques. Après la guerre, l’Imperial War Graves Commission décide de maintenir la plupart des petits cimetières créés durant les combats. Chaque Etat donne à chaque homme une tombe individuelle.

Les nécropoles françaises

Les services du Ministère de la Défense sont chargés de l’entretien des nécropoles françaises, remarquables d’homogénéité et de sobriété. Elles comportent systématiquement des ossuaires et un mât où flotte le drapeau français. Vous avez la possibilité de connaître le lieu d’inhumation des personnes décédées lors des différents conflits en consultant le site .
Le site “Mémoire des Hommes" - www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr - permet de trouver des renseignements sur un aïeul mort pour la France . 

Les NéCROPOLES allemandEs

La “Volksbund Deutsche KriegsgraberfurSorge” est une organisation humanitaire créée en 1919 qui a pour mission de recenser les tombes des soldats allemands se trouvant à l’étranger, de les préserver et de les entretenir. La plus importante des nécropoles allemandes de la Somme est située à Vermandovillers (26 000 corps).

Plus d'infos : www.volksbund.de

Les cimetières britanniques

Créée en 1917 par charte royale, “l’Imperial War Graves Commission” appelée aujourd’hui “Commonwealth War Graves Commission” a pour tâche essentielle l’entretien des sépultures des membres des forces de l’empire (plus tard le Commonwealth) décédés pendant les deux guerres mondiales et autres conflits locaux. Sa deuxième mission primordiale consiste à construire et entretenir les nombreux mémoriaux et monuments. La majorité des cimetières comprend la “croix du sacrifice” sertie d’un glaive et la “pierre du souvenir” citation de “l’Ecclesiasticus” « Their names liveth for evermore » (« Que leur nom vive à jamais ») et presque toujours un abri pour les visiteurs. Le tout constitue un ensemble architectural remarquable.

Les soldats des nations du Commonwealth étaient enterrés au plus près de l'endroit où ils étaient tombés d’où la création de multiples petits cimetières dans le département. Un corps retrouvé, même non identifié, était inhumé dans une sépulture individuelle. Les corps des soldats français non identifiés étaient, quant à eux, rassemblés dans des ossuaires.

Plus d'infos : www.cwgc.org

Les cimetières américains

The United States War Graves Service fut créé sur décision fédérale en 1923 afin d’entretenir les cimetières et les mémoriaux des 218 000 hommes et femmes qui trouvèrent la mort au cours des différents conflits (Guerre du Mexique, Première et Seconde Guerre Corée, Vietnam,etc).
Le cimetière des Américains tombés dans la Somme est situé à Bony dans l'Aisne.

Plus d'infos : http://www.abmc.gov